Nova Scotia and France reach agreement to research marine renewable energy


Posted on November 3rd, in Bay of Fundy, Tidal Energy.

For Immediate Release
November 3, 2016
Halifax, Nova Scotia

The Offshore Energy Research Association of Nova Scotia (OERA) and France Energies Marines (FEM) have signed a Memorandum of Understanding to collaborate on research projects to improve technologies and applications for tidal energy in the Bay of Fundy and off the coast of France.

“Combining resources and research expertise from both sides of the Atlantic will advance our leadership in tidal energy development to the benefit of Nova Scotians and all Canadians,” said Nova Scotia Energy Minister Michel Samson. “Local researchers and companies have the know-how and ingenuity to support this industry. This partnership will increase the value of every research dollar and create more opportunities for local companies to grow.”

Minister Samson and OERA Executive Director Stephen Dempsey announced the agreement earlier today in Halifax.

The MoU focuses on areas that will contribute to a better understanding of environmental and socio-economic conditions for marine renewable energy development, associated technology systems, and ways to reduce the cost of turbine installation.

“France has a number of advanced tidal and other marine renewable energy projects in the water, and has developed considerable technical expertise in recent years,” said Dempsey. “Nova Scotia can continue to learn from these advances through research partnerships that develop new techniques and technologies that can be exported globally.”

“Reducing GHG emissions by developing renewable energy sources has global benefits, so it’s important that different jurisdictions work together to develop the industry,” said FEM Directeur Général Yann-Hervé De Roeck. “Through this collaboration we hope to reduce the costs of harnessing tidal power to eventually make it more competitive with other forms of energy.”

Through strategic partnerships with academia, government, and industry, the Offshore Energy Research Association of Nova Scotia and France Energies Marines lead research efforts that enable the sustainable development of energy resources, and bring them closer to market.

Go to www.oera.ca and http://www.france-energies-marines.org/ for more information.

The Offshore Energy Research Association of Nova Scotia (OERA) is an independent, not-for-profit organization that funds and facilitates collaborative offshore energy and environmental research.  Their mission is to lead environmental, renewable and geoscience energy research that enables the sustainable development of Nova Scotia’s energy resources through strategic partnerships.  Since its establishment in 2006, the Association has invested over $30 million in research, funded by the Province of Nova Scotia through the Department of Energy.

-30-
Media Contacts:
Stephen Dempsey
Executive Director, Offshore Energy Research Association
Tel: 902-237-6282
Email: sdempsey@oera.ca

Marla MacInnis
Nova Scotia Department of Energy
Tel: 902-424-2917
Email: marla.macinnis@novascotia.ca

__________

La Nouvelle-Écosse et la France parviennent à un accord en matière de recherche sur les énergies marines renouvelables

Halifax, Nouvelle-Écosse (Canada) – L’Offshore Energy Research Association of Nova Scotia (OERA) et France Énergies Marines (FEM) ont signé un protocole d’accord de collaboration sur des projets de recherche destinés à améliorer les technologies et les applications de l’énergie marémotrice dans la baie de Fundy et au large des côtes françaises.

« La mise en commun des ressources et de l’expertise en matière de recherche des deux côtés de l’Atlantique renforcera notre leadership dans le développement de l’énergie marémotrice pour les Néo-Écossais et tous les Canadiens », a déclaré le ministre de l’Énergie néo-écossais, Michel Samson. « Les chercheurs et les entreprises de la région ont le savoir-faire et l’ingéniosité nécessaires pour promouvoir ce secteur. Ce partenariat augmentera la valeur de chaque dollar consacré à la recherche et créera davantage de possibilités de croissance pour les entreprises locales. »

Le ministre Samson et le directeur général de l’OERA, Stephen Dempsey, ont annoncé l’accord aujourd’hui à Halifax.

Le protocole d’accord est axé sur des domaines qui contribueront à une meilleure compréhension des conditions environnementales et socio-économiques propices au développement des énergies marines renouvelables, des technologies associées à ces énergies et des moyens de réduire le coût de l’installation des turbines.

« La France a plusieurs projets de pointe en cours dans le domaine de l’énergie marémotrice et d’autres énergies marines renouvelables ; elle a acquis une expertise technique considérable ces dernières années », a dit M. Dempsey. « La Nouvelle-Écosse peut continuer à tirer des enseignements de ces avancées grâce à des partenariats de recherche pour mettre au point de nouvelles techniques et technologies exportables dans le monde entier. »

« Réduire les émissions de gaz à effet de serre en mettant au point des sources d’énergie renouvelables produit des bénéfices à l’échelle mondiale, c’est pourquoi il est important que différentes régions collaborent au développement du secteur », a dit le directeur général de FEM, Yann-Hervé De Roeck. « Grâce à cette collaboration, nous espérons réduire les coûts de la mise en valeur de l’énergie marémotrice pour la rendre à terme plus compétitive par rapport à d’autres formes d’énergie. »

Grâce à des partenariats stratégiques avec des acteurs universitaires, gouvernementaux et industriels, l’Offshore Energy Research Association of Nova Scotia et France Énergies Marines mènent des travaux de recherche qui permettent le développement durable de ressources énergétiques et rapprochent celles-ci de la commercialisation.

Pour de plus amples informations, consultez www.oera.ca et www.france-energies-marines.org.

– 30 –